Porsche (prononcé en allemand : [ˈpɔʁʃə] Prononciation du titre dans
sa version originale Écouter) est un constructeur automobile allemand. La société fut fondée en 1931 par Ferdinand Porsche, puis repris par son fils Ferry Porsche. Ferdinand Porsche fut l'ingénieur qui créa la première Volkswagen. La société a son siège social à Zuffenhausen, un quartier de Stuttgart. Les principales usines du constructeur sont situées à Leipzig et à Zuffenhausen et comptent plus de 17000 salariés en 20121.

Porsche est le constructeur automobile le plus rentable de l'histoire et dont la quasi-totalité de l'approvisionnement et des livraisons passe par le chemin de fer (donc sans une noria de camions)[réf. nécessaire]. Porsche est actuellement la dixième marque du groupe Volkswagen. En 2013, les ventes du constructeur s'élèvent à 162 000 véhicules, en hausse de 15% par rapport à 20122.

Description[modifier | modifier le code]

Le groupe Porsche dont le siège social est situé à Stuttgart a son capital détenu pour une moitié par les familles Porsche et Piëch. Elles possèdent la totalité des actions à droit de vote. Les 60 % restant sont répartis entre des actionnaires privés et institutionnels. La capitalisation boursière de la compagnie est de 7,98 milliards d'euros en janvier 2009. Au 1er trimestre 2009, la société employait 12 774 salariés3.

Néanmoins, fin 2009, lors de la crise financière, la firme Porsche ne parvenait plus à refinancer un emprunt à court terme de 10 milliards de dollars qu'elle avait contracté pour assurer le contrôle de Volkswagen. La firme la plus rentable de l'automobile était au bord de la faillite. C'est ainsi que finalement, à la suite d'un bras de fer d'un an, c'est la firme Porsche qui fut rattachée par Volkswagen4.

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux Tiger II équipés de tourelles Porsche

La toute première Porsche est la Lohner-Porsche, un véhicule hybride (essence-électrique) développé au tout début du xxe siècle par Ferdinand Porsche. Cette voiture n'eut que peu de succès car, à l'époque, les gens croyaient que cette voiture n'avait aucun avenir.

La deuxième Porsche fut le modèle 64, disponible en 19385. Le troisième modèle fut la 356, de 1948, qui était une Volkswagen Coccinelle modifiée, cette dernière ayant été conçue par Ferdinand Porsche. Elle était construite à Gmünd en Autriche, où la société avait été évacuée en 1944, mais qui après avoir construit quarante-neuf voitures retourna à Zuffenhausen. Ferdinand mourut peu après et c’est son fils Ferry Porsche qui prit les rênes. Les dernières 356 sortirent avec un quatre cylindres à plat totalement conçu par Porsche.

Historiquement, la première ébauche de la 911 date de 1959. La version définitive, quant à elle, a été présentée au Salon automobile de Francfort en septembre 1963. La 911 se devait de garder un air de famille avec les 356. Dans le compartiment moteur, on a opté pour un six cylindres de 2 litres, plus léger, refroidi par air, et toujours placé à l'arrière. Sa première appellation fut « 901 », mais Peugeot ayant déposé tous les numéros comportant un zéro central, elle fut abandonnée au profit de l'actuelle désignation « 911 ». Ainsi naquit la 911 qui, dès lors, n'a cessé d'évoluer avec son moteur « boxer » au couple enthousiasmant et au son qui plaît aux amateurs.

Ferdinand Porsche fut un constructeur d'armement au service de l'Allemagne Nazie. Il fut à l'origine de la conception de plusieurs chars allemands, dont le Jagdpanzer Elefant (nommé aussi Ferdinand, prénom de son fabricant), la Volkswagen Kübelwagen, un véhicule similaire à la Jeep Américaine et dérivé de la Coccinelle. Il présenta une étude sur un char lourd, le futur Tiger I, marché qui fut cependant remporté parHenschel, et une autre sur son successeur, le Tiger II, et, même si une nouvelle fois le marché fut remporté par Henschel, la tourelle type Porsche fut mise en production un moment le temps que celle d'Henschel, meilleure que celle de Porsche, soit produite. Porsche développa aussi un des projets de char super-lourd, le Maus, même s'il était dubitatif quant à son aboutissement. À la fin de la guerre, Ferdinand Porsche échappa de peu à un procès. Porsche n'a pas cessé sa production d'armement, la firme a par exemple été contactée pour la mise au point du successeur du Leopard I, le futur Leopard II.

En 1963, après des succès en course, la Porsche 911 fut lancée avec un six cylindres boxer. Ce modèle reste la référence de la marque. Au cours des années, les relations industrielles avec Volkswagen et sa filiale Audi sont restées très proches.

Le petit-fils de Ferdinand, Ferdinand Piëch, toujours son principal actionnaire en 2009, fut le président exécutif de Volkswagen. L’actuel est Martin Winterkorn précédemment chez Audi, Piëch ayant pris la présidence du conseil de surveillance (organe de contrôle plutôt que de direction) de Volkswagen.

Depuis septembre 2005, Porsche a décidé d'augmenter sa part du capital dans la société Volkswagen, avec laquelle il a toujours entretenu des liens étroits (VW-Porsche 914, Audi RS2, Porsche 924). Le Porsche Cayennepartage d'ailleurs sa plateforme avec le VW Touareg. Cette participation s'est encore accrue en 2006, pour atteindre 27,4 % du capital, Porsche se réservant la possibilité de monter jusqu'à 29,9 % (dépasser le seuil des 30 % l'obligerait légalement à lancer une OPA). Au cours de l'été 2006, Porsche obtient l'autorisation de l'État allemand de prendre la minorité de blocage de Volkswagen, en prenant ainsi le contrôle6.

Après avoir franchi les 30 % du capital, la marque de voitures de sport a été contrainte par la réglementation boursière de lancer une offre publique d'achat sur le reste du capital. Mais l'opération échoua, Porsche proposant délibérément un prix trop faible. Depuis août 2007, le groupe tente d'augmenter ses parts dans Volkswagen7. Porsche possédait 50,76 % des parts de Volkswagen à partir du 6 janvier 2009 et avait annoncé vouloir monter à 75 % d'ici la fin de l'année 20098.

En 2009, en tentant d'acquérir une majorité de contrôle dans Volkswagen, Porsche a accumulé une importante dette. Elle est incapable de respecter ses engagements financiers, car Volkswagen a vu son titre augmenter de façon appréciable au cours de l'année précédente, permettant à Porsche de réaliser un profit appréciable sur papier. Selon les lois fiscales allemandes, Porsche doit verser un impôt sur cette plus-value, montant en argent qu'elle ne possède pas. En juillet 2009, Porsche a accumulé des dettes dépassant 10 milliards d'euros. Pour éviter la faillite, Porsche a accepté les conditions posées par le Qatar Investment Authority, lequel injectera un important montant dans Porsche tout en l'obligeant à fusionner ses activités avec Volkswagen9,10,11,12. — Cette fusion est annoncée le 5 juillet 2012 et est effective le 1er août 201213.

Porsche a présenté, lors du Challenge Bibendum de mai 2011, un prototype de voiture électrique : le Boxster E, existant en plusieurs versions. Aucune date de commercialisation n'a été annoncée pour le moment, mais il est probable que des voitures électriques Porsche soient disponibles sur le marché dans un avenir « relativement proche »14.

Après avoir introduit des motorisations hybrides sur plusieurs de ses modèles lors des dernières années (Panamera, Cayenne et 918 Spyder), Porsche a annoncé que la prochaine génération de 911 utiliserait cette technologie à partir de 201815.

Course[modifier | modifier le code]

La course d'endurance des 24 Heures du Mans a particulièrement bien réussi à Porsche puisqu’elle a été gagnée à 17 reprises par la marque, sans compter les victoires par catégories. Certaines Porsche d'endurance sont devenues célèbres comme, par exemple, la 917 qui, avec son douze cylindres à plat de 560 ch, faisait frissonner plus d'un concurrent.

Porsche 908 Spyder

Porsche débute au Mans en 1950 avec une victoire en catégorie S 1.1 sur la Porsche 356/4 SL. Durant toutes les années 50, Porsche a très souvent gagné dans les catégories inférieures au Mans et lors du Championnat du Monde des Voitures de Sport, mais c'est à la fin des années 60 que Porsche et sa 908 terminent dans le haut du classement et remportent en 1969 le Championnat du Monde des Voitures de Sport. En 1970, la 917K s'impose au Mans avec le Porsche KG Salzburg et remporte aussi le WSC avec la 917K, 917L et la 908/03.

Porsche 935 K3 de 1981

En 1971, 1976, 1977, 1979 Porsche s'impose de nouveau avec la 917K, la 936 et une victoire surprenante en 1979 avec la 935 K3.

Porsche remporte le championnat du monde d'endurance à de nombreuses reprises, et dans plusieurs catégories durant les années 70.

Porsche 956 sous les couleurs de Rothmans

En 1980, la Porsche 908 sous les couleurs du Martini Racing et ultime favorite de l'édition 1980 au Mans, est battue par Jean Rondeau et sa Rondeau M379B. Après une nouvelle victoire en 1981 avec la Porsche 936, le Porsche System lance la Porsche 956. Véritable machine à gagner, la 956 a littéralement écrasé la concurrence, notamment Lancia. Victorieuse aussi en 1982, 1983, Porsche boycotte les 24 heures du Mans 1984 pour contester contre une réglementation, mais la 956 du Team Joest remporte l'édition. De 1982 à 1986, la 956 remporte le WSC. En 1985, la nouvelle 962, une évolution de la 956, remporte l'édition 1986. La 956 continue sa carrière avec des équipes privées où plus de la moitié du plateau était composé de Porsche durant les années 80.

L'année 1986 voit aussi la montée en puissance de Jaguar et en 1987 au Mans, le duel Jaguar-Porsche atteint son sommet. Porsche et sa 962 s'imposent au Mans et Jaguar remporte le championnat du monde de sport. En 1988, Jaguar prend sa revanche et remporte les 24H00 et le WSC avec la XJR-9. Durant cette édition, Nissan, Toyota, Mazda, et Sauber-Mercedes étaient présents. Les Sauber C9 n'ont pas pris le départ de ces 24H00 à cause de problèmes pneumatiques. 1988 sera la dernière année ou Porsche était présent officiellement en endurance. Le Joest Racing ou encore le Porsche Kremer Racing continuera tout au long des années 90 à faire rouler des 962.

En 1994, et à la suite d'un changement de réglementation qui a vu le groupe C disparaître ainsi que Jaguar, Peugeot, Mazda, Toyota, Mercedes, Nissan, le Dauer Porsche améliore la Porsche 962 et la renomme Dauer 962C. Après une grosse bagarre avec la Toyota 94 CV du Trust Racing, le Dauer Porsche s'impose malgré un plateau à bout de souffle.

En 1996, Porsche annonce son grand retour et s'inscrit en catégorie GT1 qui prend de plus en plus d’ampleur. Mais c'est le Joest Racing qui s'impose au Mans en 1996 et 1997 avec la TWR Porsche WSC-95. La 911 GT1ratera la victoire à la suite d'un abandon en toute fin de course en 1997 alors qu'elle était en tête. En 1997, Nissan, BMW et Panoz étaient également présents.

En 1998, la concurrence continue de s’accroître avec l'arrivée de Toyota, Mercedes et de chassis ''maison'' par BMW, la firme de Munich. Porsche fait évoluer la 911 GT1 et malgré des performances en retrait en qualification, Porsche et ses 911 GT1-98 très fiables profitent du manque de fiabilité des nouvelles Mercedes CLK-LM, Toyota GT-One et des BMW V12 pour réaliser un surprenant doublé. De 1996 à 1998, la 911 GT1 a également participé en FIA GT, où la CLK-GTR était présente. En 1999, Porsche ne défendra pas son titre. Avec une catégorie GT1 devenue trop chère (et qui laissera place au LMGTP), Porsche entre 1998 et 1999 développe la Porsche LMP 2000 93R typique d'une barquette classique. McNish et Wollek participe au développement de la voiture. Mais ce projet ne connaîtra pas de suite, en étant brusquement arrêté sans aucun communiqué de Porsche. Les rumeurs les plus probables sont que le programme fut arrêté pour se consacrer aux véhicules de série dont le Cayenne. Et d'autres[Qui ?] parlent d'un accord conclu au seing du groupe Volkswagen, pour éviter une probable confrontation avec Audi présent depuis 1999[réf. nécessaire].

Porsche a toujours engagé des GT classiques et obtenu de nombreuses victoires dans différentes catégories en endurance. En 2005, Porsche lance le programme de la Porsche RS Spyder qui courra essentiellement aux États-Unis.

Porsche RS Spyder

C'est en 2006 que la carrière de la Porsche RS Spyder est lancée en ALMS avec l'aide du Penske Racing en LMP2 et remporte haut la main sa catégorie. Elle fera de même en 2007, 2008 et aussi aux Le Mans Series 2008en LMP2. En 2008, la RS Spyder remporte même les 12 h de Sebring au classement général et terminant devant l'Audi R10 TDI, référence en endurance. En 2008 et 2009 la RS Spyder remporte la catégorie LMP2 au Mans. 2010 sera sa dernière année avec une victoire à Mosport.

En 2011, Porsche annonce son grand retour au Mans et en endurance pour 2014. La Porsche 919 utilise un système hybride, tout comme Audi et Toyota. L'année 2014 est marquée par la domination de Toyota lors du championnat du Monde d'endurance. Au Mans, deux voitures sont engagées et malgré des soucis de fiabilité et de vitesse par rapport aux Audi et Toyota, Porsche réussit clairement son retour malgré un mauvais classement (11e et NC)[réf. nécessaire]. La 919 Hybrid décroche sa première victoire à São Paulo, dernière manche du WEC.

En 2015, Porsche poursuit son engagement en WEC et remporte pour la 17e fois les 24 Heures du Mans avec un doublé de la 919 Hybrid face aux Audi, après une course impeccable sans le moindre problème mécanique.

Porsche 919 Hybrid

Chaque année, la Porsche Cup récompense le meilleur pilote privé utilisant une Porsche en compétition d'endurance et de grand tourisme.

En Formule 1, Porsche a fourni les moteurs pour McLaren de 1984 à 1987 (sous le nom TAG, Techniques d'Avant Garde).

Porsche a la réputation de produire des véhicules qui, malgré leurs hautes performances, sont suffisamment fiables pour être utilisés dans la vie courante, ayant en cela une approche différente de constructeurs concurrents comme Ferrari ou Lamborghini.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Porsche de Wikipédia en français (auteurs)


1985 PORSCHE 911 3.2 SC Coupé

138 252 km - Blanc.

Informations :

Essence. 2 portes. Boîte de vitesse manuelle. Première mise en circulation : 1er juin 1985. 152 kW / 207 ch. 3 200 cm3. Voiture de particulier dans un état irréprochable en couleur.

  • Clim.
  • Toit ouvrant électrique.
  • Vitres électriques.
  • Verrouillage central.
  • Radio CD.
  • Jantes Fuchs.

Livrée avec passage contrôle technique, Carpass et vérification totale.

Reportage photo :

http://csdmotors.com/frbe/stock/Porsche/911/page1/32-SC-COUPE-231-PK-SUNROOF-AIRCO-CARPASSERVBOOK-s1bfh8u2?view=grid

Prix : 50 000 € au lieu de 52 000 €.

Contact : serge@csdmotors.com / +32(0)2 705 15 74 (Garage CSD Motors).

Cette automobile est visible à Brussel dans la région de Bruxelles en Belgique.

Cette annonce a été mise à jour le 26 mai 2017.

Annonce diffusée depuis le 9 mai 2017.


1962 PORSCHE 356 B 90 cv Coupé

42 492 km - Bleu / Vert pastel.

Commentaires :

Intérieur cuir naturel.

Très beau coupé Porsche 356. Sortie d`usine en 1962. Carrossé par REUTTER. Châssis N°119137. Cette Porsche était très saine, en bel état d`origine et a subi il y a quelques années une belle restauration extérieure et intérieure. A cette occasion un moteur de 1600 cm3 type 619/39 numéro 109945 de 90 CV a été mis en place. Boite 4 vitesses type 741. Elle sera livrée en bon état de fonctionnement avec sa carte grise de collection. Très beau dossier de restauration. Seulement 2 142 modèles fabriqués en 1962. Très belle automobile de plus en plus rare dans cet état. Destinée à un collectionneur averti, opportuniste et fin connaisseur. Excellent investissement exonéré de l`ISF.

Reportage photo :

http://www.first-automobile.com/Fr/Details.asp?id=4547

Prix : 69 900 € au lieu de 73 900 €.

Contact : contact@first-automobile.com / 03.88.18.28.00 (Garage First Automobile).

Cette voiture est visible à Vendenheim dans le Bas-Rhin (67) en France.

Cette annonce a été mise à jour le 25 avril 2017.

Annonce diffusée depuis le 4 décembre 2016.


1984 PORSCHE 911 CARRERA 3.2 Cabriolet

155 000 km - Blanc Grand Prix.

Commentaires :

Intérieur noir.

911 3L2 CABRIOLET 1984. Version européenne réimportée des USA MATCHING NUMBERS châssis/moteur/boîte 5 vitesses et la couleur BLANC « Grand Prix », pas de carnet, mais entretien suivi depuis 1993, dernier propriétaire pendant 13 ans, belle automobile saine, sans rouille et non accidentée, intérieur CUIR NOIR, 155 000 km, Jantes Fuchs 16", verrouillage centralisé, pas de rouille, véhicule avec petite restauration, excellent investissement collection, 1 835 exemplaires en 1984, 54 500 € / 56 500 € avec retouche cosmétique (pièces neuves), peinture et révision, très belle, conforme et complète. Châssis N° : WPOZZZ91ZES151218. Moteur N° : 63504898 Type 930/20. Boîte N° : 73E04874 Type 915/67. Une carte grise collection sera établie. Très belle automobile pour un collectionneur averti, opportuniste et fin connaisseur en investissement.

Reportage photo :

http://www.first-automobile.com/Fr/Details.asp?id=4441

Prix : 49 900 € au lieu de 54 500 €.

Contact : contact@first-automobile.com / 03.88.18.28.00 (Garage First Automobile).

Cette voiture est visible à Vendenheim dans le Bas-Rhin (67) en France.

Cette annonce a été mise à jour le 19 mai 2017.

Annonce diffusée depuis le 20 août 2016.


Obtenez votre carte grise en ligne et commandez vos plaques d'immatriculation sur le site :

Eplaque est le programme qui fait gagner du temps ! Depuis 2009, Eplaque vous permet de faire une demande de carte grise sans se déplacer à la Préfecture.

Eplaque est habilité par le Ministère de l'intérieur (n°18621) pour effectuer les démarches d'immatriculation. Eplaque propose également des plaques d'immatriculation et des kits de pose. C'est la solution pour éviter les attentes et les démarches laborieuses en Préfecture !

De plus, le process est totalement sécurisé : le certificat d'immatriculation est envoyé en courrier recommandé sous 3 jours ouvrés, directement depuis l'Imprimerie Nationale. Processus identique à celui de la Préfecture ! Le courrier recommandé contenant la carte grise originale est distribué contre-signature et reste 15 jours au bureau de Poste en cas d'absence. Vous pouvez suivre l'expédition de votre carte grise sur le site du gouvernement.

Vous recherchez des pièces neuves (freinage, suspension, pièces moteur, etc) pour votre PORSCHE :

pub

Vous recherchez des pièces d'occasions (moteurs, pare-chocs, carrosseries, etc...) pour votre PORSCHE :



ABARTH

FERRARI

PEUGEOT

ALFA ROMEO

FIAT

PLYMOUTH

ALPINE

FORD

PONTIAC

ASTON MARTIN

HONDA

PORSCHE

AUDI

JAGUAR

RENAULT

AUSTIN

JEEP

RILEY

AUSTIN HEALEY

LAMBORGHINI

ROLLS-ROYCE

AUTRES MARQUES

LANCIA

ROVER

BENTLEY

LAND ROVER

SAAB

BMW

LINCOLN

SIMCA

BSA

LOTUS

SKODA

BUICK

MASERATI

TRIUMPH

CADILLAC

MERCEDES

VOLKSWAGEN

CHEVROLET

MERCURY

VOLVO

CHRYSLER

MG

WOLSELEY

CITROËN

MORGAN

A RESTAURER

DAIMLER

NASH

 

DELAGE

NISSAN - DATSUN

 

DODGE

OLDSMOBILE

 

DUESENBERG

OPEL

 

FACEL VEGA

PANHARD

 

Mise à jour : 26 mai 2017.

Vous venez de :

Accueil - A restaurer - Contact

Copyright © 2012 - 2017