vendez votre voiture



Saab Automobile est le nom d'un constructeur automobile suédois issu du constructeur aéronautique du même nom. Ce nom est l'acronyme de Svenska Aeroplan Aktiebolaget, qui peut se traduire par « société par actions d'aéroplanes suédois »2. L'entité appartient à NEVS depuis l'été 2012.

Saab Automobile AB et Saab AB sont depuis 1990 deux entreprises distinctes, mais à l'histoire commune.

Ancienne filiale de General Motors, le constructeur suédois avait été racheté par l'artisan néerlandais Spyker Cars le 3, à la suite de la faillite de sa maison mère américaine, puis devait être cédé à deux industriels chinois fin 20114. Faute d'accords avec GM, le constructeur demanda sa mise en faillite le 19 décembre 20115. Le consortium sino-suédois National Electric Vehicle Sweden AB (NEVS) s'en portera finalement acquéreur en juin 20126, mais Saab et Spyker assigneront General Motors le 6 août 2012 pour avoir refusé les accords précédents avec deux industriels chinois7.

L'ancienne filiale Saab Automobile Parts AB, renommée Orio AB, continue d'assurer la distribution des pièces détachées8. En août 2015 est annoncée la fin des automobiles Saab, NEVS ayant l'interdiction d'utiliser la marque homonyme du constructeur aéronautique.

Le logo serti sur la voiture ressemblait à celui du constructeur de poids lourds Scania, Saab en ayant été une société sœur de 1964 à 1989.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saab (Svenska Aeroplan Aktiebolaget) est née en 1937 de la volonté du gouvernement social démocrate de l'époque de doter la Suède d'une industrie aéronautique capable, en cette période troublée, de défendre la neutralité du pays. L'activité démarre par des constructions sous licence, puis elle décolle avec la création du premier avion de conception suédoise, le B 17, suivi du B 18, qui apparaîtra sur le logo décorant les modèles de la marque automobile dans les années soixante. Le retour à la paix et les incertitudes qui pèsent sur l'avenir de l'aéronautique vont conduire les dirigeants de l'entreprise à chercher une diversification. Les automobiles Saab vont naître en 1947 de la nécessité de ce redéploiement industriel.

Naissance de la division automobile[modifier | modifier le code]

Saab 92001 (Ursaab)

La direction du projet, le développement d'un véhicule économique adapté au marché suédois, fut confiée à l'ingénieur Gunnar Ljungström, qui s'entoura d'une vingtaine d'ingénieurs et de techniciens de l'aéronautique. La légende ajoute que seuls deux membres du groupe possédaient un permis de conduire.

En moins de deux ans, ces passionnés parvinrent à transformer leurs compétences du domaine de la construction aéronautique en une solide connaissance des automobiles, sans pour autant renier leurs origines. Leur apprentissage méticuleux s'alimentait de modèles Opel, DKW, Hanomag et Adler. Le prototype UrSaab reçut par exemple les feux avant de la VW coccinelle.

La première Saab fut ainsi présentée à la presse et au public le 9. Dotée d'un profil semblable à celui d'une aile d'avion, elle ne ressemblait à aucune autre voiture commercialisée à cette époque. Le modèle industrialisé, redessiné par le designer industriel Sixten Sason (Karl-Erik Sixten Andersson), fut commercialisé dès  sous le nom de Saab 92. Animée d'un deux cylindres à deux temps de 764 cm3 d'origineDKW, elle développait une puissance de 19 kW pour atteindre 105 km/h en vitesse de pointe.

Encore partie intégrante du groupe Saab originel en 1945, la division automobile qui entre-temps intégra Scania en 1964 devint parfaitement indépendante dès 1990, prenant ainsi le nom de Saab Automobile AB au capital partagé à 50 % entre General Motors (GM) et Saab-Scania. Puis en 1995 le groupe Saab-Scania se divisa en deux compagnies distinctes ; Saab Automobile AB, qui appartiendra pour moitié à GM, et Scania AB. C'est en janvier 2000 que GM acquiert définitivement 100 % du capital10.

Saab-Scania (1969-1989)[modifier | modifier le code]

En 1969, la division automobile Saab fusionne avec le constructeur suédois de véhicules industriels Scania-Vabis AB pour former Saab-Scania AB.

La gamme Saab 99 a été élargie en 1973 avec l'ajout d'un modèle coupé combi, un style de carrosserie qui est rapidement devenu une caractéristique de Saab. Grâce à son succès, la millionième Saab a été produite en 1976.

En 1974 voit le jour un curieux prototype de véhicule à vapeur, développé par l'ingénieur Ove Platell. Le véhicule développait 119 kW11.

Pour compléter sa gamme à la stricte destination des pays nordiques, Saab conclut un accord avec Fiat en 1978 pour vendre la Lancia Delta rebadgée en Saab 600, puis élabore conjointement une nouvelle plate-forme. L'accord de 1985 a abouti à la Saab 9000, sœur et clone des Fiat Croma et Lancia Thema, qui seront toutes trois bâties sur la même plateforme (Tipo 4) et partageront de très nombreux éléments de carrosserie, portières notamment. La Saab 9000 sera la première grande voiture de luxe et de qualité de la marque. L'Alfa Romeo 164 utilisera également la même plateforme mais avec une carrosserie entièrement spécifique.

L'année 1978 sera également celle du lancement de la Saab 900. Presque un million d'exemplaires ont été produits, ce qui en fait le modèle Saab le plus vendu. La version convertible très populaire lancée en 1986, qui sera entièrement produite dans l'usine Saab-Valmet en Finlande, qui représente près de 20 % des ventes du modèle.

Évolution de l'emblème[modifier | modifier le code]

Si l'Ursaab portait la marque via un écu rouge à bords chromés, le véritable logotype du constructeur Saab présentait initialement l'acronyme en chrome sur fond bleu, perché sur des ailes chrome. Dès 1963 l'acronyme changera de casse de caractère, et se tiendra sur un avion bimoteur à hélice représenté de face, un Saab 18. L'ensemble apparaîtra d'abord simplement chromé, puis chromé sur fond bleu dans un trapèze isocèle aux coins arrondis. En 1984, à la suite de la fusion avec Scania, Carl Frederik Reuterswärd dessinera dans un double cercle le mythique griffon couronné, tiré du logo Scania-Vabis AB et emblème de la Scanie, sa région d'origine. L'animal, symbole de vigilance, était entouré de haut en bas des mentions Saab et Scania. Le  sous l'ère GM naîtra un logo plus simple, rond, à fond bleu, où se tenait la tête de griffon rouge couronnée d'or surmontant l'acronyme Saab en blanc ou chrome114. Le , perdant la licence du griffon, le logo représentera l'acronyme SAAB entouré d'un cercle, en gris foncé sur fond gris pâle ou argent115. Dessiné par le cabinet Stockholm Design Lab, il reprenait l'emblème classique figurant sur le volant des Saab entre 1981 et 1984.

 

Orientation technologique[modifier | modifier le code]

Innovation et sécurité[modifier | modifier le code]

Déformation d'une 9-3

L'histoire de Saab demeure très liée à celle de la sécurité et de l'innovation dans l'automobile. En effet, dès 1962 toutes les Saab se voient d'office équipées de ceintures de sécurité. Saab inventera également l'allumage automatique des phares (1969), les pare-chocs auto-réparateurs (1971), la protection contre l'impact latéral (1972), le filtre à pollen (1978), les plaquettes de frein sans amiante (1983), l'air conditionné sans CFC (1992), les appuis-têtes actifs anti-coup-du-lapin SAHR116 (1996), les sièges ventilés (1997). Autant d'équipements aujourd'hui standards, mais pour lesquels Saab s'est montré précurseur.

La sécurité par l'électronique fait également partie de la recherche et développement Saab. En 1992 déjà le constructeur expérimente les commandes électriques sur automobile, le drive-by-wire, pour remplacer le volant par un manche117. Il cherche également à optimiser par ordinateur la gestion de la motricité. En 2007, le constructeur met à l'étude un système d'alerte pour la perte de vigilance du conducteur, le Driver Attention Warning System, basé sur un dispositif d'analyse des yeux par deux caméras infrarouges miniatures118.

En 2011, à l'occasion de la présentation du concept PhoeniX, Saab présente un logiciel d'information et multimédia (infotainment), un système embarqué intégré à l'ordinateur de bord, basé sur le système d'exploitation Android de Google. Nommé IQon, il facilite l'interaction entre le conducteur, ses appareils et la voiture. Évolutif, des applications peuvent y être ajoutées sous couvert d'une vérification de compatibilité par Saab ; il était appelé à équiper les futures Saab119. En 2012, la nouvelle 9-3 devait bénéficier du système eXWD développé conjointement avec Saab par e-AAM Driveline Systems AB120, une assistance électrique à la transmission qui a pour particularité, entre autres, de proposer la première application du torque vectoring électrique. Il s'agit d'augmenter le couple sur la roue arrière extérieure au virage pour ajouter au véhicule une rotation que les roues directrices ne peuvent offrir, augmentant ainsi considérablement l'agilité sur routes sinueuses ou enneigées121. Les autres constructeurs utilisaient jusqu'à présent le frein sur les roues intérieures (Audi, BMW).

Moteurs turbocompressés[modifier | modifier le code]

900 turbo 16 Aero (1984).

Une autre spécificité de Saab tient à la diffusion, à partir de 1976, de la technologie du moteur turbo auprès du grand public, ceci grâce à l'ingénieur Per Gillbrand. Auparavant, cette technologie apparue en 1902 se réservait quasiment à la compétition automobile puis au très haut de gamme ; notamment sur la Chevrolet Corvair Monza en 1962, la BMW 2002 en 1973 ou la Porsche 911 en 1975. Dès 1977, la première Saab équipée d'un moteur turbo-compressé apparaissait dans les concessions : la Saab 99 Turbo. Suivront les Saab 900 Turbo 16, ainsi que les modèles Aéro qui développent aujourd'hui jusqu'à 280 ch. Seuls les moteurs 2.0 essence de 130 ch et 1.8 essence de 122 ch sont dépourvus de cette technologie. En 1995, Saab réitère avec l'invention de Thomas Jansen ; un turbo asymétrique sur le 3.0 V6 B308 qui équipera la Saab 9-5 en 1999. Le principe d'entraîner la turbine à partir des gaz d'échappement d'un seul des deux bancs de cylindres est une première mondiale, notamment dans la gestion indépendante des deux bancs de trois cylindres. L'innovation strictement Saab prend une pause après le rachat de 2010, le constructeur signera un accord pour utiliser le moteur essence Prince développé par PSA-BMW dans les futurs modèles de l'ère Spyker Cars122, sans suites.

Conscience écologique[modifier | modifier le code]

9-X BioHybrid à moteur hybride.

L'avenir de Saab s'oriente résolument vers les technologies automobiles à haute qualité environnementale. Déjà engagé sur la voie écologique avant l'heure, avec l'abandon de l'amiante en 1983 et des chlorofluorocarbones en 1992, le constructeur initie l'Europe à l'éthanol avec l'apparition en 2005 de ses moteurs BioPower turbo à injection directe, mis au point par l'équipe de Kjell Bergström. Compatibles à l'essence sans plomb, ils sont optimisés pour le Superéthanol E85 issu, en Suède, de la biomasse non agricole. Saab travaillait également sur des solutions hybrides, avec le test d'un prototype sur base 9-3 dès septembre 2005 sous la direction de Tommy Lindholm123. La marque prévoyait également l'installation de cellules photovoltaïques sur le toit de ses véhicules, assurant la recharge de la batterie, et une alimentation électrique du turbo destinée à soulager la charge du moteur. Enfin, Saab Automobile participait à un programme suédois pour le développement d'une voiture électrique civile, la True Electric ZE 9-3 (Zero Émission), en partenariat avec ElectroEngine in Sweden AB, Innovatum AB, Boston-Power Inc. et Power Circle. L'assemblage d'une centaine de Saab 9-3 Aero électriques était prévu pour 2010124, et ce seront finalement des 9-3 ePower Sport Hatch assemblées dès 2011 qui entameront des essais en Suède125.

Le nouvel élan donné par NEVS en 2012 voue la marque aux véhicules électriques dès 2014, avec des 9-3 II équipées de batteries japonaises126 et de futurs modèles basés sur la plate-forme hybride Phoenix.

Modèles[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Cabriolet 9-3II Vector 2010

Modèles anciens[modifier | modifier le code]

SAAB 96 V4 en pleine course
9-3II pilotée par Per Eklund en 2006

Véhicules expérimentaux et prototypes[modifier | modifier le code]

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saab Automobile de Wikipédia en français (auteurs)


Aucune annonce à ce jour.


Vous cherchez des pièces d'occasions sur les automobiles SAAB, chercher dans le tableau ci-dessous suivant votre modèle :


ABARTH

FERRARI

PEUGEOT

ALFA ROMEO

FIAT

PLYMOUTH

ALPINE

FORD

PONTIAC

ASTON MARTIN

HONDA

PORSCHE

AUDI

JAGUAR

RENAULT

AUSTIN

JEEP

RILEY

AUSTIN HEALEY

LAMBORGHINI

ROLLS-ROYCE

AUTRES MARQUES

LANCIA

ROVER

BENTLEY

LAND ROVER

SAAB

BMW

LINCOLN

SIMCA

BSA

LOTUS

SKODA

BUICK

MASERATI

TRIUMPH

CADILLAC

MERCEDES

VOLKSWAGEN

CHEVROLET

MERCURY

VOLVO

CHRYSLER

MG

WOLSELEY

CITROËN

MORGAN

A RESTAURER

DAIMLER

NASH

RECHERCHE

DELAGE

NISSAN - DATSUN

 

DODGE

OLDSMOBILE

 

DUESENBERG

OPEL

 

FACEL VEGA

PANHARD

 

Mise à jour : 20 octobre 2016.

Vous venez de :

Accueil - A restaurer - Contact

Copyright © 2012 - 2016